SÉNIORS | VALENCIENNOIS, DOUAISIS
2 avril 2020

EHPAD : on innove pour rompre l'isolement des résidents

Pour entretenir le lien entre résidents et avec leurs familles pendant le confinement, le personnel des EHPAD multiplie les initiatives, comme à Bouchain et Lambres-Lez-Douai.

Mardi 12 heures, résidence Dronsart à Bouchain. Comme tous les mardis et les vendredis, c'est l'heure de l'apéro. Confinement oblige, celui-ci ne se fait plus en salle de restauration. Mais hors de question pour les résidents d'y renoncer ! 

Nous avons mis en place un service de chambre en chambre, dans le respect des règles d'hygiène, explique Nathalie Loquet, responsable administrative de l'EHPAD. Les aides soignantes passent en musique à chaque étage et les personnes qui le souhaitent se mettent devant leur porte pour trinquer à distance avec les autres.

De nouveaux liens entre les résidents

Pour maintenir la convivialité et le bien-être dans cette période compliquée, toutes les animations ont été adaptées.

Plus d'activités collectives mais coiffure et soins esthétiques sont toujours possibles, ainsi que les sorties individuelles dans le jardin de la résidence. Grâce à un juke box ambulant, des quiz musicaux peuvent être organisés dans chaque chambre.

A une vingtaine de kilomètres de là, les résidents des Jardins de Théodore à Lambres-Lez-Douai bénéficient aussi du dévouement quotidien des équipes soignantes et d'animation. 

Mots fléchés, mise à disposition de lecteurs DVD pour visionner des films, repas pris sur le pas de la porte pour le partager à distance avec son voisin de table habituel, tout est fait pour que l' EHPAD reste un lieu de vie et d'échange. 

Nous allons discuter avec chaque résident tous les jours. Plus que la crainte d'attraper le virus, ce qui génère de l'anxiété c'est de ne plus voir la famille

Mary Cammaert, directrice de l'EHPAD Les jardins de Théodore, Fondation Partage et Vie

Maintenir le lien avec les proches

Pour maintenir le lien avec les proches, l'EHPAD s'est équipé en tablettes et utilise quotidiennement WhatsApp et Skype. Nous utilisons également l'application Familéo pour réaliser un journal avec des messages et des photos, complète Mary Cammaert.  

À la résidence Dronsart, les appels vidéo sur Messenger remportent un grand succès. notamment grâce à l'utilisation amusante des filtres. Joseph, 85 ans, aime particulièrement prendre la pose.

Quant à Clotaire, 97 ans, il découvre ce moyen de communication pas comme les autres avec l'aide de Fany. 

Je ne connaissais pas du tout ! C'est bien, ça change. Je l'utilise pour appeler ma petite-fille Marie-Hélène. Aujourd'hui c'est l'anniversaire de son fils Adrien, il a 16 ans, je vais lui souhaiter, c'est un âge important !

Clotaire, 97 ans, résident de l'EHPAD Dronsart

Le compte Facebook de l' EHPAD est aussi un très bon moyen de communiquer avec les familles.

Si les nouvelles technologies sont devenues incontournables, n'oublions pas que le téléphone, même fixe, a encore de beaux jours devant lui.

De nombreux EHPAD, comme ceux de Bouchain et Lambres-Lez-Douai, ont ainsi ouvert leur lignes téléphoniques pour permettre aux résidents de recevoir directement des appels de leurs proches. 

Des proches qu'ils espèrent revoir bientôt : ce virus est un coquin commente Clotaire, mais on l'aura ! 

1000 tablettes offertes par le Département

Pour encourager les établissements dans leur usage des nouvelles technologies au bénéfice des résidents, le département du Nord met à disposition 1 000 tablettes auprès des 220 EHPAD du Nord.

Commandées auprès du groupe La Poste, elles sont dotées d'un abonnement 4G de six mois et sont configurées pour répondre aux besoins des personnes âgées, avec notamment un accès à des jeux cognitifs.

Pour aller plus loin