SÉNIORS , FAMILLE SANTÉ | VALENCIENNOIS
24 juillet 2020

Des robots pour l’autonomie de nos seniors

C’est nouveau : dix robots d’assistance sont actuellement déployés dans quatre EHPAD et une résidence autonomie accueillant des seniors du Valenciennois dans le but de faciliter leur vie au quotidien.

Vendredi 17 juillet. Nous avons rendez-vous à la fondation Serbat de Saint-Saulve pour y rencontrer deux aidants pas comme les autres. Ils se prénomment Zoé et Louis et viennent de débarquer parmi les 80 résidents. 

Leur vocation : maintenir le lien social entre les personnes âgées, proposer des ateliers de bien-être telles que gym douce, auto-massage ou sophrologie, mais aussi des activités de maintien des capacités cognitives avec des quiz et des jeux de mémoire. Mais au fait, qui sont Zoé et Louis ? Ou plutôt que sont Zoé et Louis ?

Des aidants 2.0

La question fait sens car Zoé et Louis sont des robots de compagnie "Cutii" conçus par une entreprise roubaisienne pour favoriser l’autonomie des seniors. Dix d’entre eux sont en train d’être déployés dans les quatre Établissements d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) et dans une résidence autonomie du Centre Hospitalier de Valenciennes. Une expérimentation initiée et financée par le Département du Nord pour un montant de 146 000 euros. 

Le Département du Nord est un département innovant, et à ce titre, il nous semble primordial d’apporter le meilleur de la technologie à nos anciens, ne serait-ce que pour maintenir le lien avec leurs familles et rompre l’isolement.

Bruno Ficheux, vice-président en charge de l’Innovation. 

Car avec des tablettes à la place du visage, les robots permettront également aux résidents de pouvoir communiquer facilement en visioconférence. Cette expérimentation est la suite logique des 1000 tablettes que le Département a fait livrer aux EHPAD pendant la crise sanitaire que nous venons de traverser. Pendant le confinement, nous avons constaté une vraie nécessité à maintenir les liens ajoute Yves Dusart, vice-président en charge de l’Enfance, de la Famille, de la Jeunesse et maire de la commune.

Des outils modernes et adaptés au public senior

Une technologie que Paulette et Gisèle, deux résidentes octogénaires, n’ont eu aucun mal à s’approprier, si l’on en croit leur optimisme dès la première utilisation. Tel le célèbre extra-terrestre ET, le robot peut déployer ou diminuer son cou télescopique pour se mettre à la hauteur des deux amies et ainsi leur permettre de prendre part, ensemble, à un cours d’art thérapie et de partager leurs souvenirs. En un mot, de vivre ensemble. 

Prochaine étape, l’analyse des retours d’expérience des résidents par le Living Lab, le socle de recherche du Centre hospitalier de Valenciennes. Puis, à l’automne, dix nouveaux robots d’un autre type seront distribués pour une nouvelle expérimentation. Même si le virtuel ne remplacera jamais l’humain, il le complète. Autant profiter de toutes les possibilités des nouvelles technologies, surtout lorsqu’elles sont mises au service de l’autonomie de nos aînés, conclut Bruno Ficheux.

Crédits photo : Département du Nord - Cédric Arnould

Pour aller plus loin