CULTURE | CAMBRÉSIS
18 mars 2020

Derrière les portes du musée fermé, le travail continue

Les portes du Musée Matisse au Cateau-Cambrésis se sont refermées le 13 mars pour limiter la propagation du COVID-19. Mais à l’intérieur du Palais Fénelon, plusieurs agents départementaux assurent la continuité du service. Et préparent déjà la suite.

Au musée, les salles sont vides. Le silence a envahi l’ensemble des espaces d’exposition.

Le montage de la prochaine exposition « Tout va bien monsieur Matisse », dont le démarrage était initialement prévu le samedi 4 avril, est mis en veille. Et pour cause, les entreprises de transport des œuvres ont cessé leur activité. 

Pourtant, grâce à une équipe réduite, le travail se poursuit. Les collections des musées de France sont considérées comme des trésors nationaux et c’est la raison pour laquelle nous devons répondre à des normes très strictes, indique Patrice Deparpe, directeur et conservateur du musée.

Pour répondre à ce cahier des charges, c’est donc lui qui, aujourd’hui, garantit la sécurité et la préservation des prestigieuses collections du musée : ici Matisse bien sûr, mais aussi Miro ou Picasso vous saluent lorsque vous arpentez les couloirs de la collection permanente.

Continuité du service

Le directeur n’est pas seul dans l’enceinte du bâtiment : Le PC sécurité est ouvert en permanence, 24 heures sur 24. Un agent est donc toujours en poste sur place. D’autre part, nous sommes dans l’obligation d’assurer une veille technique des locaux. Là encore, un agent est missionné, notamment pour vérifier les équipements de conservation préventive, comme la climatisation. Ce dernier met à profit cette astreinte pour effectuer quelques menus travaux dans le musée et préparer le retour des visiteurs.

  • 1/3
  • 2/3
  • 3/3

Tous les agents mobilisés assument ici des missions indispensables, qu'on ne peut pas réaliser en télétravail. L'attestation dérogatoire de sortie et le justificatif de déplacement du Département leur permet donc de réaliser ces missions malgré les mesures de confinement.

Préparer l'avenir

J’en profite pour avancer sur les dossiers et sur les grands projets du musée, comme sa future extension, poursuit Patrice Deparpe. Dans la halle de l'ancien marché couvert du Cateau-Cambrésis, qui jouxte le musée, des ouvriers sont à pied d’œuvre . Cette entreprise effectue le forage des sols pour connaître sa nature et préparer les fondations pour les prochains travaux.

Ce matin, deux restauratrices ont également fait le déplacement. Elles devaient en effet terminer au plus vite leur travail afin de ne pas endommager le tableau qui était resté à plat. L’œuvre en question, « Fenêtre à Tahiti II », a depuis été raccrochée. 

Comme ici au Cateau-Cambrésis, de nombreux agents départementaux restent aujourd'hui mobilisés, malgré le contexte sanitaire, dans le cadre du plan de continuité de l'activité.Ils ont reçu des stocks de gel hydroalcooliques et sont sensibilisés au respect des gestes barrière.

Des masques seront bientôt livrés aux  équipes des services d'action sociale qui sont encore en contact direct avec les usagers.

Pour aller plus loin