EMPLOI , SÉNIORS , FAMILLE SANTÉ | DOUAISIS
4 juin 2021

Avec "Réussis sans attendre", Mathieu a retrouvé le chemin de l'emploi

Mathieu Martin a trouvé sa voie et un emploi. Il travaille aujourd’hui en tant qu’agent de soins auprès des résidents de l’EHPAD L'Ostrevent. Retour sur ce parcours réussi, après un coaching éclair !

J’ai toujours souhaité travailler au service des autres, mais sans formation c’était compliqué, explique le jeune papa, qui a déjà travaillé dans le secteur automobile et la logistique avant de débuter un contrat d’agent d’entretien d’espaces verts dans un chantier d’insertion à Écaillon l’an dernier. 

À la fin de ce contrat, se retrouvant sans emploi, le jeune homme fait une demande de RSA (Revenu de Solidarité Active) et pousse les portes de la Maison Départementale Insertion et Emploi (MDIE) de Douai le 6 janvier dernier. Âgé de 27 ans, il a été oritenté vers l'action « Réussis sans attendre », avec une équipe dédiée aux jeunes allocataires du RSA de 25 à 29 ans. 

Travailler au service des autres : une évidence

Avec l’aide de sa coach Madeline Konefal, le jeune allocataire fait le point sur son parcours et ses compétences. L’idée de travailler au service des autres, et plus particulièrement dans les métiers de l’aide à la personne, se dessine peu à peu. Par chance, le secteur recrute ! 

Dès le début du coaching, Mathieu a prouvé sa motivation et sa détermination à travailler avec des personnes âgées.

Madeline Konefal, coach emploi "Réussis sans attendre"

J’ai postulé sur deux offres dans deux EHPAD du secteur. Ma candidature a été retenue dans celui de Montigny-en-Ostrevent, où j’ai débuté fin février, se souvient le jeune Anichois, désormais salarié pour un an dans le cadre d’un Parcours Emploi Compétences (PEC) de 30 heures par semaine. 

Des contrats aidés pour l'emploi dans les EHPAD

Le Parcours Emploi Compétences est un contrat de travail aidé qui permet aux employeurs du secteur non marchand de recruter du personnel, tout en bénéficiant d'aides. Pour accompagner les EHPAD, très sollicités depuis le début de la crise sanitaire, le Département a décidé de financer 200 contrats supplémentaires, soit l'équivalent d'un poste par établissement. En fonction des modalités du contrat de travail, la prise en charge pourra aller jusqu’à 100 %. Si vous êtes un EHPAD et que vous souhaitez recruter, contactez la plateforme départementale de l'emploi de votre territoire.

Aujourd’hui, le jeune homme s’épanouit dans ses nouvelles fonctions. Il nettoie les chambres et les parties communes, désinfecte les points de contact et assure la distribution et le ramassage des plateaux repas. Des missions logistiques basées sur l’humain avant tout, puisque Mathieu est à l’écoute de chacun des résidents. Je me donne chaque jour à 1 000 % pour m’adapter à chacun d’eux, veiller sur eux et répondre à leurs besoins, précise-t-il.

Et quand il travaille le week-end, Mathieu reçoit également les familles, échange avec elles et les rassure.

Je fais en sorte que tout se passe dans les meilleures conditions pour les résidents et leurs proches. 

Mathieu Martin 

Pour le jeune homme, faire preuve d’écoute et de patience fait partie des fondamentaux de son métier, qu’il exerce assurément avec cœur. Il est tout aussi important d'être sociable, dynamique et vigilant, ajoute-t-il.

"Ma coach ne m'a jamais lâché"

Plus motivé que jamais, Mathieu a pu compter sur le soutien de sa coach à toutes les étapes de son recrutement. Madeline ne m’a jamais lâché, même après ma prise de poste. Elle continue à me suivre par téléphone pour s'assurer que mon intégration se passe bien.

L'une des particularités de "Réussis sans attendre" est en effet d'assurer un suivi même après le début d'activité, pendant quatre mois. Et sa coach est confiante : Mathieu peut être fier de lui, il a vraiment gagné en assurance et en autonomie.

L'Europe s'engage pour l'emploi des jeunes avec le Fonds Social Européen

Crédits photo : Département du Nord - D. Lampla

Pour aller plus loin

Retour au sommet