EMPLOI | FLANDRE INTÉRIEURE
16 juin 2021

Audrey, épanouie dans son métier d'assistante de vie aux familles

Ancienne allocataire du RSA, Audrey Demuynck termine une formation en alternance pour devenir assistante de vie aux familles. Un travail qui la passionne, et un beau parcours construit avec les partenaires locaux. Rencontre.

Audrey Demuynck se décrit elle-même comme plutôt timide et réservée. Mais dès qu'on lui parle de son nouveau métier, un sourire illumine son visage. Et quand il est caché par son masque, la lumière dans ses yeux prend le relais pour confirmer son enthousiasme.

Un métier-passion, tourné vers les autres

Durant sa scolarité, la jeune femme a fait partie d'une école de Jeunes sapeurs-pompiers. J'aurais aimé reprendre dans cette voie car j'aime ce lien avec les autres. Mais ma santé m'en a empêché. Alors à défaut de pouvoir sauver la vie des gens, j'ai décidé de les aider ! 

Audrey Demuynck a donc choisi de devenir Assistante de vie aux familles auprès des personnes âgées et/ou en situation de handicap qui ont besoin d'une aide régulière pour pouvoir continuer à vivre à leur domicile. Elle avoue avoir longtemps hésité à exercer son métier au sein d'une structure d'accueil (EHPAD, par exemple) mais ne regrette en rien son choix. 

Je préfère être autonome et intervenir seule. Quand je vais chez une personne, je lui apporte ce que j'aimerais qu'on apporte à mes grand-parents. Et à domicile, la qualité de la relation humaine est différente : j'entre dans l'intimité des gens et je peux prendre le temps d'être pleinement là pour eux. Manifestement les intéressés apprécient. Certains la réclament spécifiquement et d'autres ne veulent même plus qu'elle !

À force de douceur, de patience et de persévérance, Audrey Demuynck a réussi à se faire accepter d'un couple âgé qui rendait la vie impossible à tous ses collègues.

Depuis que je fais ce métier, j'ai des compliments que je n'ai jamais eu de toute ma vie.

Audrey Demuynck

Un parcours construit avec les partenaires locaux

Mère de deux enfants, la jeune femme s'est longtemps consacrée à leur éducation. Et puis un jour, il lui a fallu assumer seule cette charge. Elle s'est alors retrouvée au RSA mais bien décidée à retravailler au plus vite. 

Audrey Demuynck a été repérée par la plateforme emploi et insertion du Département, à Hazebrouck, qui lui a proposé de lever ses freins à la mobilité. Grâce au soutien financier du Département, elle a pu passer son permis de conduire dans le cadre de son projet professionnel, témoigne Mallory Commeyne de la plateforme départementale. Puis compte-tenu de son envie de travailler dans les services à la personne, je l’ai positionnée sur l’Atelier Chantier d’Insertion "Savoir Fer" où elle a bénéficié d’un accompagnement personnalisé qui a confirmé son projet.

Cette étape terminée, la plateforme départementale lui a proposé d'intégrer un contrat de professionnalisation « Assistant(e) de Vie aux Familles » auprès du Groupement d’Employeurs pour l’Insertion et la Qualification (GEIQ) « A Domicile » Hauts-de-France.

En route vers l'emploi

Pendant les 12 mois que dure la professionnalisation, le GEIQ ne se contente pas de porter le contrat de travail. Nous accompagnons nos salariés pour favoriser leur intégration auprès de nos adhérents et les fidéliser aux métiers de l'aide à domicile. Les besoins sont énormes !, explique Hervé Schietequatte, coordinateur de la structure. Les adhérents prennent l'engagement moral d'embaucher les salariés du GEIQ au terme de leur contrat de professionnalisation, sous réserve, bien sûr, de l'obtention de leur titre professionnel.

C'est le cas de l'ADMR de Wormhout pour laquelle travaille actuellement Audrey Demuynck. Son contrat de professionnalisation arrivera à échéance dans quelques mois, le temps pour elle de terminer la formation qu'elle suit en alternance auprès de l'Agence pour la Formation Professionnelle des Adultes (AFPA) à Hazebrouck. La formatrice adapte son enseignement mais au final, les candidats en alternance obtienne la même certification que les autres, explique David Boulois, directeur du centre.

À la clé donc pour Audrey Demuynck, le titre professionnel d'Assistant(e) de vie aux familles, un poste en CDI auprès de l'ADMR et, cerise sur le gâteau, la fierté de se lever le matin pour aller au travail.

Métiers de l'aide à domicile : pourquoi pas vous ?

Le GEIQ "À domicile" Hauts-de-France recrute près de chez vous et des sessions de formation sont organisées régulièrement. Pensez à vous abonner à leur page Facebook ! Pour tout savoir sur les métiers de l'aide à domicile, rendez-vous sur lenord.fr/LesSaadRecrutent

Crédits photo : D. Lampla

Pour aller plus loin

Retour au sommet