SPORT | MÉTROPOLE
30 mars 2022

18 jeunes Nordistes avec des étoiles dans les Bleus

Mardi 29 mars,18 jeunes Nordistes âgés de 14 à 16 ans ont participé activement au match France-Afrique du Sud au stade Pierre-Mauroy. Ils ont déployé deux étoiles géantes juste avant le coup d'envoi, à l'invitation du Département et d'EDF, partenaire du match. Retour sur bien des émotions.

17 h. Les 18 jeunes ont rendez-vous porte N du stade Pierre-Mauroy. Accès VIP. Il faut récupérer l'accréditation, le fameux sésame qui va leur ouvrir les portes de la pelouse, bien avant l'arrivée des joueurs.

Objectif : le match des étoiles. Et des étoiles, ils vont en prendre plein les yeux.

Leur rôle, c'est de passer à la télé en déployant deux grandes étoiles dorées sur le terrain avant l'entame du match.

Répétition générale

Pour ce faire, une répétition générale est prévue, durant moins de deux heures. Sera-ce suffisant ?

9 jeunes pour une étoile, 9 pour l'autre. La manœuvre est dirigée sous l'autorité de Bachir, membre de la Fédération française de football. C'est du sérieux.

Il faut apprendre les gestes pour déployer les étoiles, les agiter avant les hymnes nationaux, puis les enlever et retourner en coulisses.

Durant ce temps d'apprentissage, les jeunes auront pu fouler quelques moments, la pelouse de Pierre-Mauroy.

M'Bappé !

Mathéo a 14 ans et vient de Tourcoing : C'était super impressionnant, c'est tellement rare de pouvoir faire ça. C'est stressant aussi, et je ne savais vraiment pas ce qui nous attendait. En plus, c'est la première fois que j'entre dans un stade devant autant de monde !

Et du monde, il y en a.. Environ 50 000 supporters qui agitent des drapeaux bleu blanc rouge et scandent à tue-tête les noms des joueurs de l'équipe de France.

Un nom revient sur toutes les lèvres des jeunes, filles et garçons : Killian M'Bappé. Cela tombe bien, ce soir, il en a mis deux, dans un match à sens unique.

Plus facile qu'un exercice de maths

Quand on m'a proposé l'événement, j'ai dit oui de suite, témoigne Killyan, le bien nommé,15 ans, venu d'Armentières.

Il y avait un peu de stress, mais c'est trop bien de voir les joueurs français de près !

Kenhel, lui, n'est pas particulièrement impressionné : Je fais de la danse, et me produire devant 100 personnes ou 50 000, c'est pareil. C'est plus facile qu'un exercice de maths !

Malak a encore les yeux qui brillent. La jeune adolescente adore l'atmosphère de l'enceinte, pouvoir voir M'Bappé, encore lui, sans ressentir de stress particulier. C'est juste une joie immense et une fierté, de participer à cet événement !

Au final, 5-0, et aucun couac dans la pose des deux étoiles.

Et pour récompense, un survêtement bleu floqué des deux étoiles de champions du monde et un diplôme consacrant leur participation au match des étoiles.

Un soir que ces jeunes n'oublieront jamais.

Crédits photo : Arnaud Raes, Guillaume Cordier

Pour aller plus loin